Lectures

Mes trois livres préférés

La lecture a toujours eu une grande place dans ma vie. C’est donc avec plaisir que je vais vous faire partager mes livres préférés aujourd’hui.

Ce goût prononcé pour les livres me vient pour sûr de ma maman que j’ai toujours vu avec un bouquin à la main. A la maison, plusieurs heures dans le weekend étaient consacrées à ce “temps calme”. Généralement mon père lançait un de ses disques et se mettait à bricoler dans le salon, pendant que nous lisions tranquillement dans la pièce d’à côté. J’ai d’ailleurs inconsciemment créé des liens auditifs à beaucoup de mes lectures : Le premier tome d’Harry Potter n’a pas la même saveur si le son de Moby ne résonne pas dans mes oreilles, et toute la collection des livres “Danse” qui ont bercé mes années primaires me ramène aux chansons des Cramberries.

J’ai donc décidé de vous faire partager mes trois livres préférés. Par ordre d’importance, voici ma petite “liste d’or” :


  • La saga HARRY POTTER, de J. K. Rowling. 
    • Mon avis : C’est bien simple…dès la première page du premier tome, j’ai été littéralement transportée ! La saga Harry Potter reprend tous les ingrédients indispensables pour un conte parfait à mon sens : un récit fantastique qui me transporte, des histoires d’amitié poignantes, des personnages attachants, de l’aventure, de l’audace, des rires… mais aussi pas mal de larmes ! Incapable de m’arrêter de lire, je me rappelle qu’une fois le couvre-feu passé, je me cachais sous ma couverture avec ma lampe torche pour pouvoir suivre les aventures d’Harry jusqu’au petit matin. Mi-désireuse de connaître le fin mot de l’histoire, mi-nostalgique d’arriver au bout d’un tome, je dévorais chaque livre tout en essayant de retarder la fin car cela signifiait attendre un an pour connaître la suite… J’ai d’ailleurs beaucoup pleuré à la fin du 8ème bouquin, comme endeuillée car je savais que c’était fini pour de bon. Harry Potter a bercé une partie de mon enfance et toute mon adolescence : j’ai découvert le collège avec Harry, j’ai eu mes premiers amours en même temps qu’Harry, je me suis investie dans des amitiés aussi fort qu’Harry, j’aurais voulu vivre dans le monde d’Harry. Encore aujourd’hui, quand j’ai besoin d’évasion ou de réconfort, comme un doudou rassurant, c’est un tome d’Harry Potter que je ré-ouvre.
    • L’histoire (4ème de couverture) : “Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l’attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre des Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure sa naissance et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ?”

  • Ensemble c’est tout, d’Anna Gavalda. 
    • Mon avis : J’ai lu absolument tous les livres d’Anna Gavalda, qui est sans conteste mon auteure française préférée. Mais ensemble c’est tout est ce que je pourrai qualifier de “pépite littéraire”. C’est un livre qui m’a touché en plein cœur. L’histoire tourne autour de quatre personnages plutôt mal assortis au départ : Camille, Philibert, Franck et Paulette. Quatre personnalités que tout oppose, chacune attachante et singulière, et que la vie va réunir d’une drôle de façon. J’ai versé beaucoup de larmes a la lecture de ce bouquin, mais des larmes de bonheur aussi. C’est avant tout une grande histoire d’amitié et de dévouement, et c’est un sujet qui m’est très cher. Un film a été réalisé après la parution du livre, avec Audrey TAUTOU et Guillaume CANET notamment. Moi qui suis généralement difficile avec les adaptations cinématographiques… j’ai été très agréablement surprise, je vous conseille donc également le film qui est, selon moi, une très belle réussite.
    • L’histoire (4ème de couverture) : “Et puis, qu’est-ce que ça veut dire, différents ? C’est de la foutaise, ton histoire de torchons et de serviettes… Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c’est leur connerie, pas leurs différences… ». Camille dessine. Dessinais plutôt, maintenant elle fait des ménages, la nuit. Philibert, aristo pur jus, héberge Franck, cuisinier de son état, dont l’existence tourne autour des filles, de la moto et de Paulette, sa grand-mère. Paulette vit seule, tombe beaucoup et cache ses bleus, paniquée à l’idée de mourir loin de son jardin. Ces quatre-là n’auraient jamais dû se rencontrer. Trop perdus, trop seuls, trop cabossés… Et pourtant, le destin, ou bien la vie, le hasard, l’amour – appelez ça comme vous voulez -, va se charger de les bousculer un peu. Leur histoire, c’est la théorie des dominos, mais à l’envers. Au lieu de se faire tomber, ils s’aident à se relever”.

  • La princesse des glaces, de Camilla Läckberg. 
    • Mon avis : Je me suis découvert il y a quelques années, un amour pour les enquêtes policières bien ficelées. L’univers des polars de Camilla Läckberg m’a particulièrement envoûtée. Au-delà des intrigues qui nous prennent aux tripes, l’auteure nous fait découvrir les mœurs et la culture suédoise que je trouve fascinante ! J’ai lu la “Princesse des glaces” l’année où ma petit sœur était en Erasmus à Göteborg, ce qui a clairement renforcé mon attachement aux aventures d’Erica et Patrick, les deux personnages principaux. Les tomes suivants (on en compte neuf en tout pour le moment) sont tous excellents. C’est un plaisir de suivre l’évolution des deux héros, autant pour leur rôle dans les enquêtes que pour l’évolution dans leur vie personnelle. Âme sensible s’abstenir !
    • L’histoire (4ème de couverture) : “Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies, installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête (à moins qu’une certaine tendance naturelle à fouiller la  vie des autres ne soit ici à l’oeuvre), Erica se convainc très vite qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point – et sur beaucoup d’autres -, l’inspecteur Patrick Hedström, amoureux transi, la rejoint.A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façonDesperate Housewives, plonge dans les strates d’une petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d’autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d’un peintre clochard – autre mise en scène de suicide. Au-delà d’une maîtrise évidente des règles de l’enquête et de ses rebondissements, Camilla Läckberg sait à merveille croquer des personnages complexes et – tout à fait dans la ligne de créateurs comme Simenon ou Chabrol – disséquer une petite communauté dont la surface tranquille cache des eaux bien plus troubles qu’on ne le pense”.

2 thoughts on “Mes trois livres préférés”

  1. Que des livres que ne j’ai jamais lus !
    Il semblerait qu’une petite séance de rattrapage s’impose !
    Si tu me cherches en octobre je serais certainement cachée dans ta bibliothèque 😘

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *