road trip ecosse skye passing place voiture de location
Escapades

Préparer son road trip en Ecosse & son matériel de camping

Avant ce road trip en Ecosse, nous avions déjà testé la formule nomade pour de précédents voyages, mais nous n’étions alors pas « aux commandes » et nous nous étions laissé guider par les plus expérimentés (autrement dit, mes parents !).

Pour ce road trip en Ecosse, nous avons fait le choix de partir à deux, en amoureux. Sans enfant et le bagage léger nous rêvions d’aventure, de nature et de découvertes ! Et nous n’avons pas été déçus. Sans se tracasser trois semaines à l’avance (avouons-le, nous sommes même partis bien plus à l’arrache que d’habitude), certaines choses sont à anticiper quand on veut se la jouer « itinérants ».

Dans cet article, je vais donc te lister les éléments qui ont été nécessaires pour le bon déroulement du voyage. Tu trouveras ici la liste exhaustive des choses à planifier, de notre équipement mais aussi des applis et guides utiles avant et pendant le road trip.


S’OCCUPER DE LA VOITURE, LA CHOSE A PENSER BIEN EN AVANCE

La réservation de la voiture est LA SEULE CHOSE à anticiper plusieurs mois en avance si comme nous tu pars en dehors de la haute saison touristique (hors juillet-août). Tout simplement car plus tôt tu la réserveras, et moins chère tu la paieras ! Pour comparer les meilleures offres, nous utilisons le site de Rental Cars. Avec cette application, nous avons pu louer pour 6 jours une Hyundai de petite taille à 255 euros, une somme bien raisonnable donc !

Points d’alertes :

– Sois vigilant et lis toutes les petites lignes pour éviter les déboires. Certaines compagnies facturent cher le second conducteur, font payer des suppléments en cas de prise de ferry ou essaient à tout prix de te refourguer une assurance complémentaire ! Comme nous avons réglé avec notre CB visa premier, nous bénéficions déjà d’une assurance en cas de dommage ou de vol, donc pas besoin de payer pour ça.

– Lors de la prise du véhicule, fais des photos pendant l’état des lieux (histoire que l’on ne puisse pas te reprocher des dommages antérieurs), vérifie la pression des pneus et demande si tu as une roue de secours et comment ça se passe en cas de crevaisons (les routes d’Ecosse sont pleines de trous !).

– Pour ton info, nous n’avions pris qu’un conducteur pour la voiture. C’est l’amoureux qui s’y est collé, et c’était la première fois qu’il conduisait à gauche. Comme on aime le risque (et qu’on n’a pas un budget de fifou) on a choisi une boîte manuelle… et bien rassure-toi : ça fonctionne ! Le plus dur en fait c’est d’anticiper d’où viennent les autres voitures notamment aux carrefours. Mais il suffit d’y aller tranquille, et au bout de quelques heures les automatismes sont là !


FAIRE LE POINT SUR LES PAPIERS IMPORTANTS

Pour le moment, tu peux toujours voyager avec ta carte nationale d’identité pour te rendre en Ecosse. Mais pense à vérifier qu’elle n’a pas expirée !

Fais également la demande de ta carte européenne d’assurance maladie (au moins 15 jours avant le départ pour la recevoir à temps). La démarche se fait en un clic depuis le site ameli.fr. Cette carte te permet de bénéficier des soins de santé publics dont tu pourrais avoir besoin, sans démarche préalable, dans les mêmes conditions et aux mêmes tarifs que les assurés du pays. Ce serait dommage de s’en priver, une rage de dent est si vite arrivée !

Il n’est pas nécessaire de faire la demande d’un permis international pour rouler en Ecosse.


PLANIFIER L’ITINERAIRE DANS LES GRANDES LIGNES

Depuis nos péripéties au Portugal*, nous avons décidé de laisser plus de place à l’imprévu dans nos voyages. Pour ce road trip en Ecosse, il était donc hors de question de tout prévoir, nous voulions de l’aventure et de la liberté. Quelques jours avant le départ, nous avons listé les 3 – 4 endroits qui étaient incontournables pour nous, puis nous avons sorti la carte du pays et avons tracé l’itinéraire le plus logique, qui allait nous servir de « base » pour le road trip. Je t’insère juste en dessous la carte qui représente le périple.

Points d’alertes : Pense à utiliser Google Maps pour anticiper les durées des trajets entre deux points de chute. Elles sont assez représentatives de la réalité et t’aideront à visualiser les grandes étapes par journée. Pense quand même à ajouter un peu de temps à celui annoncé car les routes sont si belles que les arrêts photos sont nombreux !

*Pour rappel : j’avais planifié en détail tout l’itinéraire et les visites de ce voyage. Mais ayant oubliés nos permis de conduire nous n’avons jamais pu retirer notre voiture de location et avons dû changer tous nos plans. Et oui ! Nous ne pouvions nous déplacer qu’en bus ou taxi et tout ça avec un bébé d’un an ! Une sacrée épopée !

road trip, roadtrip, road-trip, ecosse, highlands, highlander, skye, itinérant, nomade, camping, rando, camper, randonnée, sauvage, nature, outlander, harry potter, culloden, fraser


QUELQUES APPLIS ET AUTRES INDISPENSABLES

Avant de partir, je t’invite à télécharger les applis suivantes, qui sont très utiles en voyage et fonctionnent même sans internet.

MAPS.ME : Cette application fonctionne en hors ligne si ton téléphone est équipé d’un GPS. Il te suffit, avant le départ, de télécharger les cartes qui t’intéressent (ici la carte de l’Ecosse complète par exemple). Tu peux ensuite retrouver les données dans l’appli et lancer les itinéraires. MAPS.ME est une révolution ! Hyper fiable et réactive elle nous a mené partout lors de ce road trip en Ecosse, même dans les coins les plus reculés des Highlands ! Le + : elle permet de repérer les parkings, toilettes, stations essences et camping sur la route. Une mine d’or je te dis !

TRADUCTEUR : Même sans internet, cette appli te permet de traduire un mot ou une phrase. Pratique quand on manque de vocabulaire !

DEVISES : Pour convertir les livres en euros et éviter les mauvaises surprises niveau budget.

SOS URGENCES : on ne sait jamais, et mieux vaut anticiper. Cette application, en te géocalisant, te propose les numéros d’urgence les plus adéquats et au plus proche de toi (ce serait con d’appeler le 15 en Ecosse…).

Et bien sûr, je t’invite à te munir du Guide du Routard : plein de bons conseils, d’anecdotes intéressantes et de plans B en cas de besoin. Nous avons emprunté le nôtre à la médiathèque : coût 0 pour un allié de taille !


LE MATERIEL DE CAMPING

Si comme nous tu pars aux beaux jours (soit la période de juin à septembre), les conditions climatiques seront assez standards. Même si les températures peuvent chuter la nuit, et la pluie être bien présente, tu n’as pas besoin de matériel hautement technique ou pointu pour camper en Ecosse à cette saison.

Cela étant-dit, voici ce que nous avons emporté, et qui s’est révélé utile :

– Une tente (ah bon ?) Standard, petit format pour ne pas prendre trop de place dans la valise, pour deux personnes. N’oublie pas ton maillet pour planter les sardines !

– Un matelas gonflable deux places et le gonfleur manuel.

– Un duvet chacun (pouvant supporter des températures jusqu’à 0°C, mais ce n’est pas le cas don’t worry, et pas trop encombrants, toujours pour une question de place dans la valise).

– Un mini oreiller chacun.

– Un réchaud (Sans la bouteille de gaz histoire de ne pas passer pour des terroristes à l’aéroport. Nous en avons acheté une à notre arrivée dans un camping).

– Un nécessaire pour le repas (nous avons un kit décathlon qui fait casserole avec 2 cuillères, 2 fourchettes, 2 tasses auquel nous avons ajouté un bon couteau).

– Une lampe frontale (finalement peu utile car il ne fait quasiment jamais nuit en Ecosse ! Il doit faire sombre de 23h00 à 04h30 environ).

– Un adaptateur pour recharger tes batteries d’appareil photo.

– Un câble USB pour charger ton portable dans la voiture et écouter ta super playlist de vacances !

– Des filets anti midges à se mettre sur la tronche. Et non ce n’est pas une blague ! Les midges ou tous petits riquiquis moustiques d’Ecosse, se baladent en bande et aime bien venir piquer les touristes qui profitent du bon air des Highlands ! Alors rassures-toi il n’y en a pas partout ni tout le temps (elles craignent le vent et la pluie et ne piquent pas les gens en mouvement), mais quand elles sont là, on est bien contents d’avoir un filet !

– Au niveau des vêtements spécial camping : les tongs seront tes alliés pour aller à la douche, le bonnet et l’écharpe sont les bienvenus pour les nuits fraiches, et plusieurs couches de vêtements aussi. Le camping en Ecosse c’est pas les vacances du glamour, si tu veux bien dormir, prend un pantalon doudou, un pull confort, des chaussettes chaudes et une polaire.  Tu es prévenu !

– Pas besoin de papier toilettes, tous les campings en ont, et les sanitaires sont hypers propres.

camping road trip en Ecosse Skye


LE MATERIEL POUR LA RANDONNEE

Pour nous l’Ecosse était synonyme de grands espaces, de nature et d’exploration. Nous avions donc prévu plusieurs randonnées de niveaux différents. Pour être bien équipés, voilà ce que nous avions emporté :

– Un sac à dos de taille moyenne pour pouvoir y glisser l’appareil photo, une bouteille d’eau et nos couches de vêtements (le temps est très variable, donc mieux vaut prévoir plusieurs « couches » et les enlever au fil de la balade si besoin !).

– Une trousse de secours avec des pansements spécial ampoules.

– Un très bon coupe-vent imperméable AVEC CAPUCHE. Nous avons eu de la chance, sur 8 jours de road trip nous n’avons eu qu’une grosse journée de pluie. Mais elle est arrivée en pleine randonnée dans les montagnes et nous étions vraiment contents d’avoir nos imperméables.

– Une paire de chaussures de randonnées, montantes et imperméables.

– Des chaussettes confortables et spéciales randonnée.

– Un ou deux pantalons légers qui sèchent vite.

– Un bonnet, qui sera un allié précieux ici aussi !

Points d’alertes : On vous déconseille les shorts en rando car il y a pas mal de hautes herbes, et comme en France des tiques par endroit.

road trip ecosse skye randonnée matériel équipement rando


RESERVER LES HEBERGEMENTS OU PAS ?

Lors de notre road trip en Ecosse, nous avions réservé uniquement nos deux premières nuits à Edimbourg en AIRBNB. Pour le reste nous nous sommes directement présentés dans les campings en fin d’après-midi et n’avons jamais eu de souci pour avoir un emplacement. Attention cependant, il semblerait que ce soit moins évident d’avoir de la place sans réserver sur les mois de juillet et août.

Le camping sauvage est autorisé en Ecosse (sauf dans quelques parcs nationaux, vérifies-bien auprès des bureaux des rangers). Tu peux donc planter ta tente n’importe où dès lors que tu n’es pas sur une propriété privée. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés à camper en bord de falaise, à la pointe de l’Ile de Skye : un lieu féerique et un décor de carte postale !

road trip ecosse skye cabane camping sauvage


J’espère que cet article t’auras été utile dans la préparation de ton road trip en Ecosse. Pour nous ça a été une expérience incroyable et on te souhaite tout pareil ! Restes connecté car j’ai prévu un article récap du voyage avec des tas de photos très prochainement. A bientôt !


N’hésite pas à épingler et partager ce visuel !

préparer, road trip, ecosse, scotland, camping, camper, matériel, organisation, sweetpotatooo.com

Cet article t-a-t’il donné envie de visiter l’Ecosse? As-tu de beaux endroits à me faire partager ?

Tu pourrais aussi aimer l’article reprenant le détail de notre voyage en Ecosse.

 

2 thoughts on “Préparer son road trip en Ecosse & son matériel de camping”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *